AnswerBun.com

«J'ai fait ce que j'avais dit que je ferai»

French Language Asked by Laurent G. on October 24, 2021

Emmanuel Macron a déclaré :

J’ai fait ce que j’avais dit que je ferai.

J’ai vu plein de commentaires mentionnant une éventuelle faute de français du président français. Il aurait peut-être dû écrire (…) je ferais (au conditionnel au lieu du futur). Il me semble pourtant que la phrase est juste puisqu’il parle d’une promesse et donc de quelque chose qu’il voulait faire et non d’un conditionnel.

Quelqu’un peut-il confirmer si cette phrase est grammaticalement juste ou sinon expliquer pourquoi ?

3 Answers

Si on considère que sur Twitter les messages écrits sont souvent une sorte transcription de messages oraux, il est probable que l'orthographe "... ce que je ferai" reflète une prononciation que je qualifierais de "parisienne" du conditionnel. En effet, dans ce type de prononciation, il n'y a (presque) pas de différence entre la prononciation du futur (je ferai) et celle du conditionnel (je ferais).

Answered by papi Jo on October 24, 2021

J'aurais tendance à dire que la faute vient du fait qu'on utilise le conditionnel pour exprimer un futur dans le passé.

Comme la principale est au passé composé, on utilise le conditionnel.

Par exemple on dira :

  • Il dit (présent) qu'il viendra (futur) avec nous.
  • Il a déclaré (passé) qu'il viendrait (conditionnel) avec nous.

Autrement, la phrase n'est effectivement pas très jolie, peut-être plutôt :

J'ai fait ce que j'avais prévu de faire.

Answered by Maël on October 24, 2021

Pas sûr qu'il écrive lui-même ses tweets mais si on met la phrase à la troisième personne du singulier ou à la première du pluriel, la phrase sonne plutôt mal...

Il a fait ce qu'il avait dit qu'il fera.

Nous avons fait ce que nous avions dit que nous ferons.

enter image description here

Viginie Despentes, Vernon Subutex, 2015.

Le futur simple du tweet est incorrect. On écrit:

J'ai fait ce que j'avais dit que je ferais.

Il ne s'agit pas ici d'un conditionnel au sens strict (il n'y a pas de condition ou d'hypothèse) mais d'un futur du passé. (voir aussi cette question sur FSE et cette autre sur « Dire, ne pas dire » de l'Académie française).

Note: cette manière d'exprimer le futur du passé n'est pas une fantaisie récente mais un héritage du latin qui existe depuis toujours en français.

Selon Benveniste, le conditionnel français a pour origine une périphrase latine porteuse d’une valeur de prédestination : infinitif + habebam. Cette périphrase a par la suite développé, en latin vulgaire, deux sens qu’elle a ultérieurement transmis aux conditionnels romans: (i) le sens de futur du passé observable par exemple en discours indirect, et (ii) le sens d’irrealis-potentialis qui a émergé dans les constructions hypothétiques. Pour Fleischman, ce second sens serait une extension du sens de futur du passé dont il serait pragmatiquement dérivé.

Source: L’évolution des usages du conditionnel en français, Adeline Patard et Walter De Mulder, 2018

Answered by jlliagre on October 24, 2021

Add your own answers!

Related Questions

Etymology of ’macroule’

1  Asked on November 21, 2021 by urdatorn

 

la différence de vs. de l’

1  Asked on October 24, 2021

 

la notion de/du temps

1  Asked on October 24, 2021

   

E muet cas particulier

1  Asked on October 24, 2021

 

Indefinite article “une”

1  Asked on October 24, 2021

 

“Il n’est” without “pas”: ne littéraire?

3  Asked on October 24, 2021 by alan-odonnell

   

Utilisation de tous et tout

2  Asked on October 24, 2021 by user16887

   

Pourquoi des lieux nommés “la crotte”

2  Asked on October 24, 2021 by dwaynedesouza

 

Ask a Question

Get help from others!

© 2022 AnswerBun.com. All rights reserved. Sites we Love: PCI Database, MenuIva, UKBizDB, Menu Kuliner, Sharing RPP